Contrees elfiques

24 septembre 2016

melancolique valentine

Pourquoi devrais-je accepter
En ce jour, d'etre aimee ?
Alors que tu as toute une annee
Pour me le demontrer

Pourquoi devrais-je accepter
En ce jour, une fleur ?
Alors que tu as toute une annee
Pour fleurir mon coeur

Pourquoi devrais-je accepter
En ce jour, un quelconque present ?
Alors que tu as toute une annee
Pour m'offrir ce que j'aime reellement

Chaque jour est unique
L'amour n'a pas de saison
Chaque jour est magique
L'amour n'a pas de raison

Une caresse dans les cheveux
Une attention, un mot, un sourire amoureux

Une fleur cueuillie aux abords des champs
Un present offert sans evenement

Un repas prepare avec amour
Un "je t'aime" sans detours

Vois derriere mes sourires
L'etendue de mes chagrins
Consoles ce qui me fait souffrir
Par de tendres et sinceres calins

Sois mon valentin
Au fil du temps
Mon souffle est incertain
Il peut s'eteindre en un instant

Posté par Angyelfique à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 février 2016

Tendres pensees...

De souvenirs en confidences
Sur la toile, ils se sont rememores
Ces annees d'insousiances
Qu'ils n'ont jamais oublie

Dans une douceur naissante
Leurs mots se sont noues
Par des pensees troublantes
Des emotions se sont avouees

Elle revoit la tendresse d'un sourire
D'un reveur au regard enjoue
Elle ressent un besoin de lui dire
Qu'elle fremit de le retrouver

Juste le revoir, apprecier, ressentir
Etre reunis, rire, parler du passe,
Aborder leurs bonheurs, leurs soupirs
Puis sans ambiguite, contre lui se serrer

Posté par Angyelfique à 23:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2016

Résurrection de L'ange

Au creux d'un rocher
Tu m'as laissé
Seule, abandonnée
Les douleurs m'ont transpercé
Puis l'écume m'a caressé
Dans les pleurs, je me suis éveillée
Constatant les blessures affligées
Comme il est douloureux d'aimer
J'ai mis du temps à réaliser
Que tu ne reviendrai jamais
À présent tel le phénix, je renais
De mes cendres éparpillées
Je me régénére petit à petit
Le pouvoir de la nature agit
Mais je me rends compte aussi
que tu étais l'essence de ma vie

Posté par Angyelfique à 13:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 février 2015

Souvenirs ......en ce 26/02

Me reviennent en mémoire, ces souvenirs :
Ce couloir ou je jouais avec mon lapin
L'odeur de ta cuisine généreuse
Les récits de ton passé parfois douloureux
Tes yeux qui pleuraient sur ce fils emporté si jeune
Les rires qui emplissaient la maison
Les repas de famille ou tous aimaient se retrouver
Le rituel des gâteaux de fin d'année...ou ou même les hommes participaient
Ces marches pour aller dans la cour
Ces animaux que l'on caressait
Cette porte de fortune ouvrant sur l'arrière
Les garages biscornus faits de tôles
Ce cerisier ou j'adorais grimper
Ma balançoire ou j'évoluais au milieu des pétales blancs tourbillonnants
Cette allée de béton qui bordait ton jardin
D'un côté le potager, de l'autre ton éden bucolique
L'odeur du linge que l'on étendait ensemble
Ton sourire qui s'illuminait au soleil
Le rosier grimpant rouge sang que tu aimais tant
Les framboises que l'on cueillait pour nos confitures
Les campanules mauves que tu appelais les "clochettes des fées"
Nos yeux fermés pour humer en souriant tes œillets de poète
Ta main dans mes cheveux quand tu sentais ma tristesse
Nos silences respectueux et complices
Tes câlins qui apaisaient mes maux
Ces cauchemars ou je te voyais partir
Ton odeur talquée
Ton dernier sourire
Ton ultime baiser
Cet éternel élan de tendresse dans tes bras avant ce jour tant redouté
Le glas de cette "sonnerie" annonçant que la vie t'avait été ôtée ....
Les 26 février n'auront plus la même saveur ....il n'y a plus de gâteau à partager, ni de rires, juste les pleurs et douleurs......d'une fille qui t'a tant aimé ....et qui t'aimera à jamais.....🌹💕 💞

Posté par Angyelfique à 11:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2014

Le silence des blessures

Je traînerai toujours mes souffrances
Comme un miroir brisé
Reflétant le mal avec arrogance
Sur ce visage dont les larmes ont tant coulé
Mon sourire cachant cette évidence
Apporte une douceur épurée
Ce poignard encré dans ma chair en silence
Danse, recule et avance ne cessant de me saigner

Posté par Angyelfique à 22:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 août 2014

Frissons d'amants ....

Le regard perdu sur le lac endormi

Je rêvais de toi, de ta venue

Dans un silence, tu as réussi

A surprendre mon être par l’inattendu

Tes mains ont enlacé ma taille

Ton visage a écarté mes cheveux

Pour déposer un baiser….feu de paille

Provoquant des frissons savoureux

Tu as laisse courir tes mains

Sur mon corps pour toi brûlant

T’attardant sur le bout de mes seins

Me tirant des soupirs haletants

Ma langue a dansé lentement

Sur mes lèvres tremblant de désir

A travers le tissu, j’ai senti soudainement

Ton sexe contre moi durcir

Tu as soulevé ma robe en souriant

Pénétrant ma chair juteuse

La chevauchée des tendres amants

S’est fini en caresses délicieuses

Pour un baiser, d’autres douceurs

Il se retrouveront encore

Dans le secret, pour quelques heures
Sans contraintes, sans remords

Posté par Angyelfique à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Parfum de lys .....

Il aimais la vie, la fête, la musique

Il cachait sa sensibilité

Devant les lys, ces fleurs féeriques

Il se dévoilait en toute humilité

Un homme ému par un parfum

Un père sincère et doux

Un être qui avait le cœur sur la main

Qui en retour, n’attendait rien du tout

Quand me parvient ce parfum délicat

Les souvenirs se font douceur

La larme que tu as versé dans mes bras

Restera gravée en mon cœur

Sous cette fleur aussi belle qu’odorante

Se cache la beauté de ton authenticité

Elle t’aura accompagné, âme mourante

Jusqu’a ta demeure d'éternité

💜 💕 💞💖😘 ” A mon père..parti trop tôt”

Posté par Angyelfique à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2014

Fleurs d’enfance…..Œillets de poète

Je me souviens de ce temps

Ou la brise insouciante

Quand j’étais une intrépide enfant

Caressait mes lèvres souriantes

Les pieds dans la verdure

J’y trouvais toujours refuge

Pelouse, potager, forêt, pâture

Tout pour fuir la douleur, le déluge

Dans le jardin de ma grand-mère

Se trouvait ce mélange bucolique

Les fleurs de l’imaginaire

Ou tout devenait féerique

A l’image de cette femme

Qui fut à mes yeux, ma mère

Les fleurs avaient une présence,une âme

Couleurs et odeurs furent mes repères

En particulier, ses “œillets de poète”

Qu’elle venait cueillir en ma compagnie
Fermant les yeux, me levant la tête

Elle me disait “sens et ressens ma chérie “

Les parfums envoûtaient mon âme

Cette senteur libérait mon cœur
J’oubliais alors les blâmes

Sur un nuage, mon être devenait rêveur

Parfois, lorsque viennent les larmes

Je ferme à nouveau les yeux

La fleur entre les mains, s’opère le charme

Mon âme la rejoint dans les cieux

Sans le savoir, elle a baigné mon sang

A l’encre de ses contes et rêveries
Aujourd’hui, ma plume est un présent
Qui fleuri les maux de mon cœur meurtri

💜 💕 💞💖 “A ma tendre grand-mère”

Posté par Angyelfique à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2014

La magie de l'amitié...l'elfe, la fée et la sexy meuh

Un jour une petite elfe solitaire
Fut attirée par le coeur d'une fée attristée
Pour la soulager, tout ce qu'elle pût faire
C'est de lui prêter une oreille et un cœur attentionné

Au fil du temps, leurs ailes frêles
Se lièrent d'une tendresse unique
Elle se livrèrent ma foi sans zèle
Dans ce monde de douceur féerique

Chemin faisant, elles se prirent d'amitié
Pour une sexy meuh perdue dans la nuée
Dont la sensibilité égalait sa beauté
Il ne restait plus qu'a les unir dans la réalité

La petite elfe sur son tapis de fleur
Prit la voie la menant à sa fée
De sourires, en yeux rieurs
La magie fut présente et passionnée

Ces deux êtres ailées et complices
S'enfuirent dans une contrée éloignée
Ou une sexy meuh débordant de délices
Les attendait pour les embrasser

Ainsi réunies, elles partagèrent leur émois
De festins en délires, elles étaient si heureuses d'être la
Dans la joie et la sincérité, plus d'une fois
Elles se câlinèrent à la chaleur de leurs bras

La petite elfe et la douce fée, durent reprendre la route
Les pleurs et la tristesse envahirent la maisonnée
Mais dans leurs coeurs aucun doutes
Ces trois âmes devaient se rencontrer

Au delà de la distance et du temps
Au delà des liens du sang
La petite elfe, la douce fée, la sexy meuh
Forment l'union de trois sœurs dont l'amour est précieux.

Posté par Angyelfique à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2014

Parfum d'une rencontre

C'était par une soirée de juin
Les enfants jouaient dans la rue
J'ai viré pour prendre chemin
Puis au loin, je t'ai aperçu

Je conduisais cheveux au vent
Tu m'as souris puis dit "bonjour"
Je t'ai répondu timidement
Je ne m'attendais pas a ce retour

Tes yeux rieurs et pétillants
Dégageaient de la douceur
J'ai perçu soudainement
Que tu venais de happer mon cœur

Les jours se sont suivis
Mais ne se ressemblaient pas
J'étais de plus en plus ravie
Quand je te retrouvais la

Puis un jour, tu t'es approché
J'étais de dos, ton parfum m'a troublé
Au son de ta voix, je me suis retournée
Pour fondre d'émoi, sur ton sourire enjoué

Nous nous sommes revus
Au pied de cet arbre en fleur
Dans tes mains, mon visage tu as retenu
Déposant sur mes lèvres, le parfum de ton cœur

À cet instant précis
Tu as dévoilé la femme
Délivrant par ta magie
Les essences de mon âme

Notre rencontre, à jamais
Aura la saveur unique
D'un amour interdit, qui je sais
Restera mon utopique

Posté par Angyelfique à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]